Adolescents

Ce quelque chose au fond des yeux

[…] Mais il y avait quelque chose en lui. Quelque chose qui me semblait familier. Soudain j’ai suivi une inspiration et j’ai demandé, sans savoir vraiment pourquoi :  » Vous avez entendu parler de la question délicate et très mal nommée des « surdoués ». …Ces tests de QI valent ce qu’ils valent, mais avez-vous déjà eu l’idée d’en faire passer un à votre fils ? […] Il y eu un moment de silence et un regard gêné entre eux. Puis d’une voie presque inaudible, la mère m’a répondu : « On l’a fait quand il avait douze ans. Ils ont dit qu’il était précoce. Mais vous y croyez, vous ? »

Extrait de « Intelligent, trop intelligent » p. 24 et ss Carlos Tinoco

Le Collectif a choisi de ne pas apparaitre sur les réseaux sociaux, forum de discutions ou autres lieux virtuels chers aux adolescents.

MAIS…

… l’ado à HP n’est pas encore un adulte à HP, non plus qu’un enfant précoce… mais il peut avoir les caractéristiques des uns ou des autres suivant les moments. Nous invitons donc les jeunes qui le souhaitent à visiter les pages de ce site afin de mieux comprendre les spécificités de l’enfant qu’ils ont été et de l’adulte qu’ils vont devenir.

L’entrée dans l’adolescence d’un enfant à HP va se faire plus rapidement que pour les autres au niveau intellectuel, bien que le développement physique suive la courbe habituelle. Au niveau émotionnel ou affectif, le jeune à HP va juste avoir l’âge de ses os. Il peut en découler une dyssynchronie qui va faire que celui-ci change très souvent et très rapidement d’attitude, passant de l’enfant qui cherche des câlins au jeune adulte qui se veut indépendant.

L’adolescence est une période pendant laquelle le jeune cherche la normalité et l’appartenance. Difficile donc, pour un enfant à HP qui se sait différent de trouver sa place. La différence peut être cachée, la jeune personne cherchant à la nier en se suradaptant, en reniant ses gouts et ses idées… et ses compétences.

Mais, encore faut-il que l’adolescent se soit reconnu comme ayant un fonctionnement différent de la norme. Pour cela, il faut que ses parents et/ou ses professeurs le reconnaisse comme tel. Il pourra alors surmonter les écueils que beaucoup rencontrent :

  • Avoir des difficultés à reconnaitre la différence entre SAVOIR et APPRENDRE. En effet, comme il n’a souvent pas beaucoup dû travailler pour suivre le programme à l’école, il ne sait pas apprendre.
  • Être perfectionniste : un grand classique est de ne pas travailler pour l’école et de pouvoir expliquer par là ses mauvais résultats plutôt que prendre le risque de travailler (mal) et d’avoir des résultats décevants.
  • Être félicité pour des bons résultats, en sachant pertinemment que l’on pourrait faire beaucoup mieux, a comme résultat que l’adolescent se construit une personnalité faussée.
  •  Être rebelle tout en ayant très envie (et besoin) d’avoir en face des adultes cadrants et bienveillants.

Réalisation : Sur Mesure concept